INS-MV Génération Perdue vu par Neb.

INS-MV Génération Perdue

Arrivée fin octobre dans nos mains, il a fallu décanter la lecture de cette nouvelle édition de In Nomine Satanis – Magna Veritas avant de nous prononcer. Verdict : Ouais ! Allez-y, foncez et régalez-vous MAIS ne balancez pas votre ancien matos !

 

Summerland vu par Cerbère.

mice mystics intro

Voilà des jours que j’arpente l’océan vert sans but précis, je ne sais pas ce que je cherche exactement. D’autres personnes comme moi ? Un endroit propice à un peu de repos ? Une communauté accueillante et bienveillante ? Existe-il seulement encore de tels gens et si c’est le cas pourquoi m’accepteraient- ils ? Depuis que L’océan vert est apparu, tout a changé. J’ai vu et fait des choses que je ne pourrais jamais effacer. Des actes qui m’ont éloigné à jamais de l’homme que j’étais, des atrocités que je ne pourrais jamais me pardonner. Oui, il vaut mieux pour tout le monde que je reste ici, au milieu de cette forêt maudite, entouré de toutes ces voix dans ma tête. Les gens normaux les redoutent, moi, je me contente de les accepter. Après tout ce n’est pas une de plus qui va changer quelque chose pour moi. Je suis déjà perdu…

 Summerland est un sandbox (un univers bac à sable) au thème écologique. Les continents sont presque totalement recouverts d’une forêt qui a poussé en une seule nuit, détruisant tout sur son passage. Suite à ce phénomène étrange, notre civilisation, en très peu de temps, s’est effondrée sur elle-même. Beaucoup de gens sont morts cette nuit-là mais ce n’était rien comparé aux jours qui ont suivi. Depuis l’apparition de l’Océan vert, les gens entendent une sorte d’appel qui les entraine dans les profondeurs de la forêt dont personne ne revient indemne. De nos jours, les populations doivent rester dans leur communauté, seul point d’ancrage pour ceux qui entendent les murmures de la forêt. La nuit, l’appel est encore plus fort, à un point tel que les victimes ne peuvent se risquer de dormir dans la forêt sous peine de succomber à ces sirènes végétales.

Mice and Mystics vu par Cerbère.

mice mystics introPremière impression : les illustrations sont belles et le matos est de qualité. Les figurines, bien que peu nombreuses sont bien représentatives et assez détaillées. Vu le prix de la boîte de base, je regrette, non pas la qualité, mais le nombre d’éléments disponibles.  Quelques ennemis supplémentaires auraient été de bon ton.

Le jeu se comprend en cinq minutes, à condition qu’une personne ait pris le temps de préparer la partie. L’intérêt de M&M est essentiellement sur ses scénarios car le système de jeu est très simple.  Il est basé sur un mouvement et cinq actions différentes, ce qui a pour conséquence un sentiment de répétition. Malgré tout, il offre quelques possibilités tactiques, notamment pour gagner du temps. Le jeu possède une jauge de temps qui évolue en fonction des actions des personnages et d’événements aléatoires. Cette notion de temps crée une tension de groupe intéressante qui pousse les joueurs à avancer rapidement voire à hésiter avant d’accepter une mission secondaire.

Marre de dézinguer de l'alien à tout va dans une campagne fort bien réalisée de XCOM : Enemy Unknown, sorti en 2012 par les studios Firaxis Games ? La lassitude vous gagnait ? XCOM : Enemy Within arrive à point nommé !
En effet, Firaxis Games a décidé de renouveler son titre d'origine, déjà fort bien accueilli par la communauté de joueurs. Pas de nouvelle campagne, certes, mais une multitudes de petits ajouts qui viennent modifier considérablement votre expérience de jeu.

XCOM : Enemy Within sur PC
Genre: Stratégie
Développeur : Firaxis Games
Editeur : 2K Games
Novembre 2013
25 EUR sur Steam

Nous sommes probablement des dizaines de milliers à avoir débuté la lecture, seuls, avec un dé et un crayon gomme mâchouillé dans l'obscurité de nos chambres. C'étaient les années 80. Celles de E.T., des Goonies, de nos BMX et des premières boums. 

Un livre dont vous êtes le héros, ça fait saliver comme la madeleine de Proust. Ou comme les galettes de ma grand mère dont la recette se perdra. Ce sont des heures de vie passées à tourner en rond dans un labyrinthe pour chercher le passage secret qu'on a mille fois loupé. Ce sont aussi des combats épiques contre des dragons, des zombies, des mille-pattes, des odieux aliens belliqueux !

Captive
MC et Manuro Makaka Editions,
décembre 2014.
160 Pages
19 EUR

J'ai testé avec curiosité « Dessine-moi un... DONJON » de chez Narrativiste editions. Au milieu des bacs, dans ma librairie favorite, trône depuis quelques temps ce livre sombre, format BD, dont la superbe illustration de couverture me rappelle mes parties d'Hexen. Le quatrième de couverture est franchement vendeur : « un jeu pour, seul devant sa feuille ou accompagné de ses amis ou de ses enfants, dessiner un 'Donjon' retors et magique ».

Je plonge dessus et l'ajoute à mes achats du jour. Mon imagination de joueur "old school" toute émoustillée par la promesse d'un bon moment avec mon fils, en bonne alternative à un « Livre dont vous êtes... » ou à une partie simplifiée du plus commercial de nos Jeux de rôles.

Mais voilà, avez-vous déjà croqué une mauvaise pistache ? Vous vous régalez, le bol à moitié plein, vos déchets éparpillés. Soudain, un goût amer dans la bouche...