Nightfall

Quelque part dans les rues des bas quartiers de Gulltown (Goëville en Fr).

L’air empeste le poisson et la graisse que l’on étend sur les coques des bateaux. Les murs dans toute cette zone de la ville sont gras et humides, tout y est rongé par les embruns, le sable et le sel venus de la mer.
La misère est partout et plus encore dans le regard de cet orphelin. Nul ne sait quel âge il a vraiment, pas même lui. Il ne connaît que ces rues et la vie rude qu’elles imposent. Il ne joue jamais avec les autres orphelins, il n’est pourtant pas plus âgé qu’eux. Mais son regard n’est déjà plus celui d’un enfant. Se battre jour et nuit pour sa vie est son unique préoccupation.

Ce soir, n’ayant rien trouvé à manger depuis quelques jours, le garçon aux yeux gris s’était couché dans un coin à l'abri du vent mais il avait négligé sa sécurité. Rongé par la faim, il avait oublié les priorités… Réveillé par le rire gras d’un quadragénaire, il était trop tard pour fuir.
Parfois, le soir, dans ces rues, certains hommes inaptes à la pêche, trop pauvres pour se payer les services des dames de compagnie, se mettent en chasse d’un exutoire à leur portée.

Nightfall

Quelque part dans les rues des bas quartiers de Gulltown (Goëville en Fr).

medieval port by kurobot d791orn
Auteur:kurobot

L’air empeste le poisson et la graisse que l’on étend sur les coques des bateaux. Les murs dans toute cette zone de la ville sont gras et humides, tout y est rongé par les embruns, le sable et le sel venus de la mer.
La misère est partout et plus encore dans le regard de cet orphelin. Nul ne sait quel âge il a vraiment, pas même lui. Il ne connaît que ces rues et la vie rude qu’elles imposent. Il ne joue jamais avec les autres orphelins, il n’est pourtant pas plus âgé qu’eux. Mais son regard n’est déjà plus celui d’un enfant. Se battre jour et nuit pour sa vie est son unique préoccupation.

Ce soir, n’ayant rien trouvé à manger depuis quelques jours, le garçon aux yeux gris s’était couché dans un coin à l'abri du vent mais il avait négligé sa sécurité. Rongé par la faim, il avait oublié les priorités… Réveillé par le rire gras d’un quadragénaire, il était trop tard pour fuir.

Parfois, le soir, dans ces rues, certains hommes inaptes à la pêche, trop pauvres pour se payer les services des dames de compagnie, se mettent en chasse d’un exutoire à leur portée.

L’homme empeste la sueur et l’alcool. Sa barbe, aussi grasse que le pont des navires, luit à la lumière de la lune. Il a déjà le pantalon sur les genoux quand il attrape Silen par le bras.
Quand celui-ci constata la différence de taille entre son poignet et la main de son bourreau, il comprit que la lutte serait vaine. Il le laissa arracher son pantalon - il ne savait plus trop où il l’avait volé - et cela n’avait plus d’importance aujourd’hui.

L’homme est beaucoup plus grand et plus fort que Silen et le regard qu’il porte sur le corps de l’enfant n’augure aucune pitié. Le garçon a déjà compris que s’il n’agissait pas, sa vie lui serait probablement enlevée ce soir.

Dans une formidable cascade, il réussit à percuter de plein fouet les parties sensibles de son agresseur, ce qui lui donna un temps de répit. Il libéra son bras et ramassa son pantalon par l’extrémité d’une des jambes. Silen sauta sur les épaules de l’homme et attrapa l’autre extrémité du pantalon. D’un geste d’une vitesse et d’une précision assassine, il se retrouva debout sur la nuque du tourmenteur, une jambe du pantalon dans chaque main et la tête de son assaillant prise entre ses pieds et le vêtement.

Silen plia les genoux, raccourcit sa prise en faisant un tour avec ses mains puis, de toutes ses forces, il tendit les jambes. Le craquement sinistre qui se fit entendre signait la fin d’un des bourreaux de Gulltown.

Après quelques semaines et plusieurs corps retrouvés dans les rues, plus aucun homme ne se mit en chasse le soir venu sur la ville.

En un instant, Silen avait choisi son nom et sa vocation.

Silen Nightfall, assassin.

La vie

Quelque part entre Dyre den et Maidenpool

Forest by Kuroi kisin
Auteur: Kuroi-kisin

Silen est un jeune adulte maintenant.

Après quelques années passées à travailler au port, il a décidé de partir. Cette vie n’avait rien à lui offrir.
Il n’avait pas de destination précise quand il a quité Gulltown. Le choix du chemin, il l’a laissé au hasard. Il a même traversé plusieurs fois le détroit.

Les bruits ne trompent pas.
Il a repéré le chariot déjà depuis longtemps sur la route et a décidé de passer par les bois pour s’approcher plus discrètement.

Deux hommes se tiennent devant une jeune femme de bonne famille. Leurs intentions ne sont clairement pas honorables et l'escorte décimée de la dame témoigne de leur détermination. Il faut agir vite.

Silen se faufile entre les cadavres. La vie l’a affûté à la discrétion. Il sait se faire oublier et attendre le moment opportun pour abattre sa cible sans qu’elle comprenne ce qu’il vient de se passer.

En quelques secondes, il se positionne debout derrière les deux hommes.
Il a dégainé sa dague depuis bien longtemps et a déjà préparé son attaque avant même d’être sorti du bois. Arrivé à quelques centimètres de l’homme, il lui plante d’un coup vif sa dague jusqu’à la garde, en dessous du rein. Le souffle coupé, sa victime ne peut crier. Il n’a pas encore touché terre quand la dague de Silen traverse la gorge du deuxième homme. Le combat est terminé avant même qu’un des deux assaillants n’ait vu le visage de l’assassin.

Après quelques présentations, Silen propose à la jeune Allyria Redberry de l’escorter jusqu’au domaine de son père. Puisque Allyria est la fille aînée du seigneur de Walnut Leaf, Sir Orto Redberry.

A son arrivée, Silen est remercié pour son acte et on lui demande ce qu’il désire en retour. Il demande au seigneur de le prendre à son service et de le former. En échange, Silen lui jurera fidélité.

Sir Redberry accepte.
Il le met sous la tutelle de Borroq, le chef de la garnison. Après quelques exercices, Borroq, qui n’est pas un idiot, comprend que le talent de Silen n’est pas dans ce genre de combat. Il le conduit devant Markus, un homme âgé mais dont le regard montre une vivacité d’esprit redoutable. Silen vient de trouver son mentor.

La formation de Markus est prodiguée à Silen et à un autre jeune homme de son âge, Loras.
Ils deviennent amis et coéquipiers. Ensemble, ils sont dangereux comme la mort et travaillent dans l’ombre, pour l’honneur de la maison Redberry. Loras est le frêre d’Allyria, le fils cadet de la famille. Il se bat dans le seul but d’honorer son père, son nom et le domaine.

Pendant sa formation, Silen a droit de vivre dans une aile écartée du château. L’amitié qu’il noue avec Allyria devient chaque jour plus forte. Cette liaison ne plaît pas, c’est pourquoi ils doivent rester discrets. Les interdits les amènent tous deux à les transgresser. En secret, ils deviennent amants.

La mort

Dans le domaine de Walnut leaf

Quand la grossesse d’Allyria est découverte, les mots traîtrise, honte et déshonneur retentissent dans tout le domaine. Silen est condamné au mur. Le nouveau né sera exécuté et Allyria promise à l’exil.

Silen ne supportant pas l’idée de l’enfant mort et d’une vie de misère pour sa bien-aimée organise la fuite. Il combat ceux qui furent ses alliés, ses maîtres et ses frères d’armes… Silen réussi à fuir en infligeant une blessure grave à l’oeil gauche de Loras. Fou de rage, celui-ci maudit Silen d’avoir trahi son amitié, son allégeance, bafoué sa soeur et leur nom. Il jura de les poursuivre jusqu’au bout.

Toujours se cacher, toujours se battre.
Après des mois de fuite, un soir, les douleurs d’Allyria s’intensifient, l’heure est venue.

Les choses ne se passent pas bien. Les conditions et la fatigue font qu’Allyria met tant d’énergie dans la mise au monde de l’enfant, qu’elle ne peut s’en remettre. Silen reste seul un moment avec sa fille Umma dans les bras, des larmes coulent, les premières depuis qu'il a quitté Gulltown.

Une vie, l'amour, une mort, toujours se battre…

Umma

Durant des années, Silen fuit avec Umma à la recherche d’un endroit paisible où Loras les laisserait en paix. Il apprend à sa fille tout ce qu’il sait et l'entraîne à se défendre. Il ne lui cache pas ses origines et lui raconte son histoire à chaque fois qu’elle le demande.

La petite fille est forte et habile mais la rudesse du monde l’oblige sans cesse à se déguiser en garçon afin de brouiller les pistes et limiter les menaces. Elle n’aime pas ça mais accepte car les incidents arrivent trop fréquemment lorsqu'elle n'est pas travestie.

Fireclaw

Silen désire plus que tout trouver un seigneur auquel proposer ses services en échange de la sécurité pour sa fille. Aujourd’hui, il espère avoir un entretien avec le seigneur Fireclaw pour présenter sa requête.